Archives mensuelles : novembre 2014

A chaque pièce son éclairage

Entre le choix du luminaire, son emplacement , ou encore la diversité des ampoules, vous allez vous apercevoir que l’éclairage ne se fait pas au hasard. Pièce par pièce, découvrez toutes les solutions pour avoir une maison vraiment lumineuse.

Votre maison neuve se dessine peu à peu. Architecture, distribution intérieure, organisation de l’espace… mais avez-vous pensé à l’éclairage ? Nouvelles normes obligent, votre future résidence fera  la part belle à la lumière naturelle et privilégiera les luminaires économes en énergie. Pour autant, imaginer les ambiances lumineuses de chacune des pièces à vivre de la maison reste primordial. » la qualité de la lumière est un élément essentiel du bien-être des individus », assure-t-on chez Philips. Elle a de l’impact sur le moral, le sommeil et même sur la vitalité.

La réunion de mise au point est le moment de faire connaître à votre constructeur vos envies en matière d’éclairage.

Souhaitez-vous de simples points lumineux au plafond ou des appliques? Préférez-vous les interrupteurs simples ou doubles?

N’oubliez pas que depuis quelques années, les nouvelles technologies changent la donne en matière d’éclairage. Désormais vous pouvez depuis votre portable ou votre tablette coordonner à distance l’éclairage d’une pièce. Vous pouvez également régler la luminosité ou même changer la couleur d’ambiance

le salon : zen et convivial, pas question de lésiner sur l’éclairage du salon ! Pièce principale de votre habitation, il mérite une multitude de sources lumineuses. Pourquoi? Pour s’adapter à la variété des occupations qui s’y déroulent ! Pour lire, pour recevoir des amis ou même pour regarder la télévision, les besoins en lumière seront totalement différents.

Le salon a-t-il besoin d’un éclairage central? Oui ou non. La partie salle à manger, qui accueille invités et famille, sera équipée d’une suspension puissante. Si vous êtes amateurs de décoration, profitez-en car il existe de nombreuses créations originales en matière de plafonnier.

Dans la partie séjour, cet éclairage central ne sera pas nécessaire. Le soir, après le repas, la plupart des gens préfèrent profiter d’une atmosphère cosy. Optez pour un lampadaire, une ou deux lampes à poser ou même des spots encastrables.

Si vous aimez lire dans  le salon, il faudra investir dans des luminaires spécifiques. Car la lecture nécessite ce que l’on appelle un éclairage direct sans contraste. Le but ? Eviter de vous éblouir bien sûr. Il faudra donc une une lumière douce dans le fond de la pièce et petite lumière plus vive près de votre bouquin.

La chambre : un cocon de douceur

Pièce la plus personnelle de la maison, la chambre doit être un lieu confortable et tranquille. Pour l’éclairage, c’est la douceur qui prime. Évitez le plafonnier central dont la lumière puissante n’est pas adaptée à votre nid douillet. Misez plutôt sur des appliques murales ou des lampes à poser.

La cuisine : éclairer pratique

Disposez d’un bon éclairage dans la cuisine est primordial. Comment mitonner de bons petits plats si vous ne voyez pas correctement? D’ailleurs dans la cuisine, les apports en lumière naturelle sont essentiels. Demandez à votre constructeur de placer une fenêtre au-dessus de l’évier et/ou du plan de travail. Contrairement à d’autres pièces de la maison, la cuisine a besoin d’un éclairage central puissant et efficace. Le lustre ou les spots encastrés dans le plafond s’imposent pour éclairer de manière homogène la pièce entière. Mais ce n’est pas suffisant. Car dans la cuisine, selon l’espace dans lequel vous vous trouvez, plusieurs solutions d’éclairage doivent coexister. Le plan de travail et les plaques de cuisson devront bénéficier d’un éclairage direct. C’est là que nous effectuons les tâches les plus minutieuses (couper, éplucher, cuire…) Souvent, les clients optent pour des spots intégrés directement dans les meubles hauts, mais vous pouvez aussi choisir des tubes halogènes (basse consommation). Dans tous les cas si ces ampoules doivent êtres puissantes, veillez à ce que leur intensité soit limitée sous peine d’éblouissement !

Si votre cuisine possède un îlot central avec coin repas ou bar, il faudra privilégier un éclairage plus doux. Outre la hotte qui peut se faire éclairante, on vous recommande de faire installer une suspension design ou plusieurs identiques. C’est très chic et idéal pour créer une ambiance cosy. Le tube avec led intégré est parfait pour les univers épurés ou les cuisines plus laboratoires. Enfin comme dans la chambre, il est possible d’intégrer un éclairage soft directement dans les rangements. Pratique pour trouver rapidement le tire-bouchon dans un tiroir!

 

 

 

Granulés et bûches

Vous n’arrivez pas à vous décider entre les granulés et les bûches ? laissez-vous tenter par le poêle mixte qui accepte les deux produits proposé par plusieurs industriels comme Invicta,Rika…

Cet appareil est doté d’une capacité de 11kg pour le stockage des granulés. Il peut aussi accueillir des bûches d’une longueur maximale de 38cm.

Vous pouvez ainsi utiliser facilement les granulés si vous souhaitez maintenir une température de consigne dans votre maison pendant votre absence et basculer sur la combustion des bûches pour profiter de la vue des flammes, assis dans votre canapé!

L’énergie grise

Qu’appelle-t-on l’énergie grise? La production, l’extraction, la transformation, la fabrication, le transport, la mise en œuvre, l’utilisation, l’entretien et le recyclage d’un matériau ou d’un produit nécessitent une certaine quantité d’énergie humaine, animale, électrique, thermique ou autre.

En cumulant l’ensemble des énergies consommées sur la totalité du cycle de vie d’un matériau ou d’un produit, on peut la calculer.

Ce qui permet de choisir en toute connaissance de cause les produits les moins destructeurs de l’environnement.

Pour avoir les informations, il faut demander les fiches FDES mises à disposition par les industriels. La France est le pays qui fait le plus gros effort en ce sens. Nous avons la base de données la plus importante, 30% des informations ont été vérifiées par une tierce partie, explique Julien Hans du CSTB, le Centre scientifique et technique du bâtiment.

Construire avec des matériaux « biosourcés »

Chanvre, paille, liège, fibres de bois, plumes de canard, laine de mouton : autant de matériaux dits biosourcés. De plus en plus employés dans la construction, ils viennent d’être reconnus par le gouvernement.

Le ministère de l’Écologie vient en effet de créer un label Bâtiment Biosourcé comme le précise un arrêté du 24 décembre dernier. L’objectif : mettre en valeur les démarches des maîtres d’ouvrage qui intègrent une part significative de ces matériaux écologiques dans la construction, qu’il s’agisse de maisons individuelles, d’immeubles d’habitation ou de bureaux. Selon le décret, le label permettra également de promouvoir l’utilisation de ressources de proximité, de dynamiser le tissu économique local et de favoriser le développement d’éco-industries.

Pour bénéficier du label, un bâtiment doit intégrer un taux minimal de ces matériaux, respecter des exigences de mixité relatives à la fonction des produits biosourcés, la législation prévoyant également des contrôles. Le label défini trois niveaux selon le pourcentage de matériaux biosourcés employés.

Ce taux est exprimé en kilogrammes par mètre carré de surface de plancher. Seuls des organismes certificateurs ayant passé une convention avec l’Etat et accrédités par le Cofrac (Comité français d’accréditation) pourront délivrer le label.

Chaque projet de construction devra faire l’objet d’au moins deux contrôles, au stade de la conception et une fois le chantier terminé.

La preuve que les produits biosourcés satisfont aux exigences du label et de la réglementation devra être apportée par le maître d’ouvrage. Le texte de l’arrêté est consultable sur légifrance.gouv.fr

 

Quel confort pour votre future maison?

Même si votre budget est modeste et que vous devez vous contenter de 90 ou 100m², Sur-Mesure Construction peut vous proposer des projets de constructions qui optimisent l’espace et rendront votre maison facile à vivre. La tendance aux volumes ouverts y contribue.

De plus en plus souvent, les cuisines sont à l’américaine, ouvertes sur le salon et la salle à manger, ce qui donne du volume aux pièces de vie.

Les couloirs sont réduits à leur plus simple expression. Les chambres intègrent des rangements qui remplacent avantageusement armoires et commodes.

D’un point de vue technique, grâce à la RT2012, les constructions de maisons offrent aujourd’hui un confort inégalé, en terme d’isolation comme de chauffage (systèmes de chauffages utilisant des énergies renouvelables).

Contactez-nous